Vous êtes ici : LOU Rugby - Site officiel » ACTUALITÉS » News » Xavier Sadourny : « Notre situation est loin d’être catastrophique »

Xavier Sadourny : « Notre situation est loin d’être catastrophique »

Xavier Sadourny : « Notre situation est loin d’être catastrophique »

Marc Galaor/LOU rugby

INTERVIEW. Avant de se déplacer à Aix-en-Provence, ce samedi à 18h30, Xavier Sadourny a tenu à relativiser le début de saison de son équipe, jugé « moyen » par bon nombre d’observateurs. S’il reste conscient des exigences, l’entraîneur lyonnais soutient que le bilan « est loin d’être catastrophique ». C'était ce matin, lors du point presse d'avant-match. 

« Aujourd’hui, notre situation est loin d’être catastrophique ! On reste sur une large victoire à domicile contre Narbonne, avec le bonus offensif ; nous ne sommes pas très loin au classement, à seulement un point du leader ; meilleure attaque, troisième meilleure défense. Le gros point noir, c’est vrai, c’est cette défaite à Albi ». 

« Après avoir revu la vidéo… »

« Sur le contenu des matchs, nous sommes sur le bon chemin. Contre Narbonne, la deuxième mi-temps est certes très bonne, mais il y avait aussi de bonnes choses en première ! J’ai relevé des commentaires comme quoi ce fut catastrophique. Après avoir revu le match à la vidéo, je peux vous assurer que c’était loin d’être le cas, au contraire, on s’est créé de belles situations ; après c’est vrai que l’on s’est mis un peu le "bordel" en perdant trop de ballons ». 

« Demain, on peut très bien dire aux joueurs : « on arrête de faire des passes, on va conserver le ballon »

« C’est toujours le danger quand on a la volonté de jouer et de marquer : il faut faire le bon choix au bon moment. Demain, on peut très bien dire aux joueurs : « on arrête de faire des passes, on va conserver le ballon ». Alors oui, tout deviendra plus simple ; mais on ne veut pas se diriger vers ce type de jeu. Cela sous-entend donc un travail de longue haleine et c’est ce que l’on est en train de mettre en place en ce moment ».

« Il ne faut pas s’attendre à ce que l’on "écrase" nos adversaires dès le premier quart d’heure de jeu […] Cela ne se passe pas comme ça en sport »

©Marc Galaor/LOURugby

« Aujourd’hui, il n’y a rien à remettre en question. On sait où l’on va et on savait que cela passerait par de nombreuses étapes. L’équipe a un très bon état d’esprit, je le sais pour avoir joué avec la plupart d’entre eux. Maintenant, il ne faut pas s’attendre à ce que l’on « écrase » nos adversaires dès le premier quart d’heure de jeu. On joue contre des équipes qui se donnent à 150%. Moi le premier, j’aimerais bien que les matchs soient pliés au bout d’un quart d’heure, mais cela ne se passe pas comme ça en sport et encore moins au rugby. Ce qui est important à la fin, c’est de gagner, que l’on court après le score ou pas. Il faut savoir relativiser les choses ». 

« Je pense que de nombreux entraîneurs aimeraient voir leurs équipes jouer comme nous en ce moment » 

« Je trouve qu’il y a une forte exigence autour de cette équipe et je peux le comprendre du fait de notre statut cette saison. Mais je pense que sur le dernier match contre Narbonne, nombreux furent contents, au-delà du résultat, de ce qu’ils ont vu sur le terrain. Et je pense que de nombreux entraîneurs aimeraient voir leurs équipes jouer comme nous en ce moment ». 


Par Arthur Maléo le 11 octobre 2012


LNR - LOU Rugby

LNR Pro D2 - LOU Rugby