Un CHOC en lettres capitales

Le 3 avril 2013

PRO D2/J26 - USO/LOU. Dimanche à 14h00, la PRO D2 va retenir son souffle pour l’une de ses affiches phares de l’année. Requinqué d’ambitions, le LOU se déplace chez son voisin Oyonnax, qui tient une montée historique en TOP 14. L’enjeu est palpable, dans une rencontre où le résultat final rentrera probablement dans les annales, pour l'une ou l'autre équipe.

Un CHOC en lettres capitales
©Marc Galaor/LOU Rugby

Leader incontestable et incontesté de la PRO D2 cette saison, l’US Oyonnax présente déjà un bilan exceptionnel, à cinq journées de la fin de saison (21 victoires, 1 nul et 3 défaites) : avec 97 points au classement, les hommes de Christophe Urios pourraient même, dès ce dimanche, assurer mathématiquement leur montée en TOP 14. Pour cela - et pour faire simple - il faudrait que l’USO batte le LOU et que dans le même temps, La Rochelle ne s’impose pas contre Massy à domicile. 

Oyonnax, "bête noire" des lyonnais
A en croire les statistiques, Oyonnax - qui n’a jamais connu la défaite sur ses terres cette saison - s’impose donc comme le grand favori de cette rencontre, face à des lyonnais peu à l’aise à l’extérieur (seulement deux victoires en douze déplacements). D’autant plus qu’il est à noter que le LOU Rugby ne s’est jamais imposé au Stade Charles Mathon dans l’histoire de la PRO D2. Sur les huit dernières confrontations (la dernière remontant à la saison 2003-2004), son bilan est de six défaites pour deux matchs nuls. De plus, Lyon, qui est l’équipe qui concède le moins d’essais en championnat, va passer un vrai test contre la meilleure attaque du championnat, emmenée par ses flèches que sont Florian Denos et Hemani Paea, respectivement auteurs de 13 et 10 essais chacun. 

Image - ©Marc Galaor/LOU Rugby

Un LOU contraint mais prêt à l'exploit
Mais le contexte de ce match a de quoi laisser planer le doute. Outre que ce derby entre les deux clubs rhônalpins reste toujours un match particulier, les coéquipiers de Lionel Nallet sont actuellement dans une dynamique plus qu’encourageante (trois victoires et un nul) ; désormais revenus à hauteur de la cinquième place qualificative après être passés tout près de la catastrophe, ils savent que ce n’est plus le moment de lâcher. De son côté, l’USO impressionne moins, même si elle garde un rythme digne d’un futur champion. Alors, face à un tel enjeu, difficile d’y voir une évidence quant à l’issue de cette rencontre phare de la 26ème journée de PRO D2 ; si ce n’est que le spectacle devrait être au rendez-vous entre deux équipes qui avaient su, malgré la défaite lyonnaise, régaler le Matmut Stadium lors du match aller (31-33).  

Image - ©Marc Galaor/LOU Rugby