" "  

#SUALOU. Yameogo : "tout le monde dit qu'Agen est mort, qu'on est déjà en PRO D2"

Le 4 novembre 2020
INTERVIEW. Prêté au SU Agen cette saison, Kevin Yameogo n’a pas été épargné par les blessures depuis son arrivée dans le Lot et Garonne (un match joué). Bien qu’il ait repris l’entraînement, le jeune pilier ne sera malheureusement pas assez prêt pour figurer sur la feuille de match, dimanche, pour la réception du LOU Rugby (19h00). Entretien.
#SUALOU. Yameogo : "tout le monde dit qu'Agen est mort, qu'on est déjà en PRO D2"
Kevin Yameogo, la saison dernière sous les couleurs du LOU
Déjà comment ça va Kevin ?
"Début de saison un peu compliqué pour moi, avec deux blessures importantes (ndlr : à la cheville puis au quadriceps). Je viens seulement de reprendre la course mais je suis trop juste pour jouer contre le LOU ce week-end."
 
Et moralement ?
"La motivation reste intacte ! Les blessures sont des obstacles mais aussi des aléas de la vie d’un sportif. Il faut travailler dur pour revenir et se relever."
 
Dans quel état d’esprit êtes-vous au SUA en cette période délicate ? (ndlr : Agen est classé dernier du TOP 14 avec 1 point)
"On ne se pose plus de question ! Tout le monde dit qu’Agen est mort, qu’on est déjà en PRO D2, mais la saison est loin d’être finie. Certains clubs devant nous au classement peuvent aussi faire des erreurs. Tout est encore possible. On va se réveiller !"
 
…et plus spécifiquement avant la réception du LOU dimanche ?
"On sait que c’est une grosse équipe. Mais une équipe comme les autres (sourire). Je connais la plupart des joueurs là-bas mais nous aussi avons des qualités. A nous de bien s’entrainer cette semaine, de se libérer dans la tête et je pense que si on joue notre jeu, on pourra réaliser quelque chose."
 
As-tu suivi le début de saison du LOU ?
"Un petit peu oui ! Un début de saison compliqué avec deux défaites mais ils ont bien su rebondir. Je les sens sur un bonne lancée là."
 

« Je viens justement de raccrocher avec Hamza et Demba ! »


Tes coéquipiers te questionnent beaucoup par rapport à ce match ?
"Quelques questions oui, notamment les avants : « alors c’est comment en touche ? La mêlée ? » Mais c’est normal !"
 
Et avec tes potes du LOU, vous en avez parlé ?
"Je viens justement de raccrocher avec Hamza (Kaabèche) et Demba (Bamba) ! On a parlé de tout et de rien mais aussi du match forcément ; de la situation du SUA. Ils savent que nous avons des qualités et que nous ne sommes pas abattus au SUA !"
 
Plus globalement, comment s’est passé ton intégration au SUA ?
"Franchement très bien ! Je connaissais déjà Andrés Zafra, avec qui j’ai joué en Espoir au LOU, ainsi que d’autres joueurs. C’est un club très familial, très ouvert. Tout s’est très bien passé !"
 

« On a aussi envie de suivre les copains, de s’inspirer »

 
Léo Berdeu, qui est revenu au LOU cet été après deux saisons en prêt à Agen, a-t-il eu un rôle à jouer pour toi dans ce choix ?
"Il m’a beaucoup parlé du club et de la ville oui. C’est « un autre monde » Agen, une petite ville qui ne vit que pour le rugby. C’est pas mal ! J’ai suivi ses conseils bien sûr. J’ai joué en Espoir avec lui et Andrés, je les ai vus partir et exploser là-bas. Ils ont vraiment franchi un cap. Donc on a aussi envie de suivre les copains, de s’inspirer."       
 
Et Léo justement : c’est vraiment une star à Agen ?
(rires) Je ne sais pas mais en tout cas lui, il est tombé amoureux d’Agen ! Un coup de foudre ! Au club, ils sont très reconnaissants envers lui. Je pense qu’il va être content de revenir jouer ici dimanche. Malheureusement, ce sera sans public, c’est ça qui est dommage."  
 
Un peu d’actu pour finir : comment se passe ton confinement ?
"Entraînement le matin et entraînement l’après-midi comme je reviens de blessure. Et puis le soir, je bosse mes cours, à distance ! Je n’ai pas encore fini ma formation pour devenir soigneur animalier. C’est la dernière ligne droite !"
 
Merci Kevin et très bonne saison à toi !