Philippe Sella : "Pas de place pour l’approximation"

Par Laureline COQUARD le 12 décembre 2013

PRO D2/J14 - Agen/LOU. Le LOU Rugby est attendu ce samedi (18h40) pour une rencontre au sommet chez le SU Agen, ex-pensionnaire du TOP 14 et bien décidé à retrouver l'élite au plus vite. À deux jours de la rencontre, Philippe SELLA, le directeur rugby du SUA a répondu à nos questions.

Philippe Sella : "Pas de place pour l’approximation"
Photo SU Agen.

Bientôt la fin de la phase aller, quel bilan tirez-vous de ce début de saison ? 

Le LOU Rugby domine cette PRO D2 et presque facilement. De notre côté, nous réalisons un début de saison qui nous permet d’être en haut de tableau. La relégation a été digérée. Notre équipe est en construction, mais le groupe a un très bon état d’esprit pour avancer.

Dans quel état d’esprit est le groupe après sa défaite à Dax (23-18) la semaine dernière ?

Évidemment, nous étions très déçus. Nous avons analysé ce qui a manqué, mais aussi ce qui nous a permis de réagir. Nous devons faire un bilan de tout ça pour nous projeter. Il faut garder la tête haute et toujours chercher à s’améliorer.

Le LOU a lui aussi perdu lors de la précédente journée, à Tarbes (37-10). Ce samedi, c’est une rencontre entre "revanchards" ? 

Je ne crois pas que l’on puisse parler de revanche, où sinon c’est une revanche sur nous même. Les deux équipes auront envie de passer à autre chose et surtout de retrouver leur bonne dynamique. On doit aller chercher un résultat.

C’est donc surtout une rencontre entre les deux meilleures attaques du championnat...

Je crois qu’on est sur le même tempo. Que ça soit le LOU Rugby ou nous, nous cherchons une dynamique dans le contenu qui peut nous permettre de marquer un maximum d’essai. Mais on sait que le LOU est aussi la meilleure défense. Dans un match de haut niveau comme celui de samedi, il doit y avoir une certaine qualité d’exécution dans tous les secteurs de jeu ! Il n’y a pas de place pour l’approximation.

Le SU Agen est aujourd’hui 4ème. Quels sont les objectifs du club c’est saison ? 

Quand on est relégué en PRO D2, il faut se reconstruire. Après les désillusions de la saison passée, nous avons besoin de retrouver le goût de la victoire. Notre premier objectif est de finir dans le TOP 5 et pourquoi pas de décrocher une demi-finale à domicile. Évidemment on rêve de faire mieux et même de prendre cette première place aux Lyonnais, mais je veux que l’on reste réalistes et objectifs. Le championnat est encore long. La Rochelle et Pau font un très bon début de saison aussi, Bourgoin surprend et les Tarbais ont montré face à Lyon qu’ils étaient solides et bien organisés. Nous devons garder en tête qu’il peut encore se passer beaucoup de choses...