Nicolas Portier : "Digérer et se projeter"

Le 17 décembre 2013

ENTRETIEN. Le LOU Rugby est de retour à Lyon ! Après dix jours de stage dans le sud-ouest et surtout deux revers, à Tarbes (37-10) puis à Agen (20-19), Nicolas Portier, analyste vidéo des Rouge et Noir, a répondu à nos questions.

Nicolas Portier : "Digérer et se projeter"
Photo LOU Rugby.

Avec un peu de recul, comment le groupe a-t-il vécu ces deux défaites ? 

Ils restent motivés et c’est le plus important ! Nous sommes évidemment un peu soulagés de voir que malgré tout nous sommes toujours premiers. Mais les poursuivants se rapprochent, donc il faut avoir conscience que nous n’avons plus le droit à l’erreur. Une saison est longue, tous les matches sont de plus en plus importants. Maintenant il faut digérer ces deux défaites et se projeter sur La Rochelle. C’est important de vite rebondir, d’autant plus que l’on revient au Matmut Stadium, devant notre public, face à la La Rochelle et pour le dernier match avant la trêve de Noël. On veut surtout rester invaincus à domicile !

Vous revenez de stage, comment ces dix jours se sont-ils passés ?

C’était l’occasion de travailler encore plus ! Nous faisons déjà de grosses semaines ici à Lyon, mais là nous avions davantage de temps ensemble. Nous avons vraiment été très bien accueillis et surtout nous avions de supers conditions de travail. C’était l’occasion de plus se découvrir, tant personnellement que dans notre rugby. Alors même si le bilan reste de deux défaites, c’est un stage qui nous a beaucoup apporté.

Et quel est le rôle de l’analyste-vidéo dans un contexte comme celui-là ?

Pendant ce stage, j’ai profité de nos soirées tous ensemble pour faire encore plus de vidéo. Après la défaite à Tarbes, il fallait scruter tout ce qui n’a pas fonctionné. Nous avions besoin de disséquer le travail du groupe mais aussi les individualités. Je pense sincèrement que ça nous a aidé pour Agen, même si ça n’a pas suffit. Il ne faut pas oublier que le SU Agen est une grosse écurie dans cette PRO D2. Même si nous revenons avec deux défaites, il y a eu des progrès. Pour préparer La Rochelle, on reprend la base. On étudie ce Stade Rochelais mais surtout on reprend notre propre jeu. Evidemment après deux défaites, toutes ces analyses ont un tout autre sens. On doit se concentrer sur nous si on veut proposer un « jeu LOU Rugby ».