" "  

#MERCI. Au revoir Carl !

Le 6 mai 2020
DÉPART. Après cinq saisons à Lyon, Carl Fearns quitte le LOU Rugby !

Arrivé en 2015, le troisième ligne anglais laissera de nombreux très bons souvenirs au club et aux supporters des Rouge et Noir, ponctués d'un titre de Champion de France de PRO D2, mais également de deux demi-finales de TOP 14 en 2018 et 2019. Celui qui avait été nommé dans la catégorie "Meilleur joueur de TOP 14" en 2017, par la LNR, a disputé 80 matchs sous le maillot du LOU Rugby, et inscrit 14 essais. 
#MERCI. Au revoir Carl !
© Marc Galaor / LOU Rugby
"Il y a trop de bons souvenirs avec Carl. Il était toujours mon "co-chambreur" pour les matchs à l'extérieur donc nous avons passé beaucoup de temps tous les deux. J'ai un souvenir très drôle dont je me souviendrais toujours... Nous affrontions le Racing 92, encore au stade de Colombes à l'époque. Carl faisait partie des "non-23" qui avaient fait le déplacement avec nous. Nous avions gagné ce match (17-20) donc Carl était trop content. Il a simplement voulu partager notre joie à la fin du match avec nous, ses coéquipiers, sur la pelouse. Mais le staff de la sécurité du stade ne l'a pas reconnu et a voulu le retenir. Ils se sont jetés à 5 ou 6 sur lui, mais Carl était inarrêtable (rires). Comme lorsqu'il était sur le terrain, il était déterminé à passer ce moment avec nous. Carl est quelqu'un qui a toujours donné le maximum pour l'équipe. Quel joueur pour le LOU, et quel mec en dehors le terrain aussi ! Il va beaucoup nous manquer !"
Toby Arnold, ailier
 

"Carl a marqué le Club de son empreinte durant les cinq saisons qu’il vient de passer avec nous ! Alors que nous avions alterné des hauts et des bas les saisons précédents son arrivée, il est l’un des seuls à avoir connu une ascension linéaire, d'un titre de Champions de PRO D2, jusqu'à deux demi-finales de TOP 14 (et peut-être trois, si nous avions pu terminer cette saison...). Il a toujours été remarquable rugbystiquement : très complet, capable de nous faire avancer, de plaquer fort, de faire jouer les autres, de contester des ballons importants... et il a su revenir d’une blessure (rupture ligaments croisés) qui en aurait laissé d’autres sur le côté, preuve de sa détermination. Une anecdote ? Je me souviens de la prise de possession de sa voiture, fourni par notre partenaire Nissan, lors son arrivée en France. On avait fait le tour du véhicule, tout était parfait. Je lui avais donc remis les clés, et il était parti au volant... Il est important de rappeler que le Matmut Stadium de Vénissieux était juste à côté d’une concession BMW. J’étais retourné à mon bureau et seulement 5 minutes plus tard, j’avais vu Carl revenir en sueur et haletant. Il avait dû me dire quelque chose du genre : « I smashed the car ! » (j'ai cassé la voiture). Je l’avais accompagné pour constater les dégâts et en effet, il avait eu du mal à apprécier le volume de la voiture, à cause du changement de côté pour le poste de conduite... Résultat : il avait bien frotté quelques jolies BMW (rires).
Carl, je crois que ton passage au LOU te laissera de bons souvenirs et la réciproque est totalement vraie ! Je te souhaite le meilleur pour la suite, à toi et ta jolie famille. Vous serez toujours les bienvenus à Lyon."
Gérald Gambetta, Team Manager