Le 3ème ligne Pierrick Gunther sera lyonnais la saison prochaine

Le 18 avril 2014

OFFICIEL. Le LOU Rugby est heureux de vous annoncer l’arrivée de Pierrick Gunther pour la saison prochaine. Le joueur est prêté un an par son club actuel, le RC Toulon. Entretien exclusif

Le 3ème ligne Pierrick Gunther sera lyonnais la saison prochaine
P. Gunther ©Magali Ruffato / RCToulon

Puissant 3ème ligne, Pierrick Gunther (1m90 - 110 kg) fait partie des jeunes espoirs du rugby français. Formé au RCT et à 24 ans, il compte déjà plusieurs lignes à son palmarès, dont deux titres majeurs : une victoire en H-Cup en 2013 avec Toulon et un Tournoi des VI Nations remporté avec l’Equipe de France -20 ans en 2009.

Le natif de Roubaix restait sur deux saisons pleines avec Toulon, sous les ordres… d’Olivier AZAM, aujourd’hui au LOU (environ 40 matchs en TOP 14, une quinzaine en H-Cup). Moins utilisé cette année, il a choisi de rejoindre le LOU pour se relancer. Car, même s’il n’a pas encore eu l’occasion de porter le maillot de l’Equipe de France, Pierrick Gunther est suivi de près par le staff des Bleus, qui avait déjà fait appel à lui la saison dernière.

Pierrick Gunther : "Olivier (Azam) aime ma façon de travailler et c'est réciproque"

Pierrick, vous allez être prêté une saison par Toulon ; pourquoi le LOU ?
PG :
Ce fut un choix très naturel. Le LOU est un club ambitieux avec un vrai projet. Même si je ne suis que prêté, on ne sait pas ce que nous réserve l’avenir. Cela est très important à mes yeux.

Vous avez connu Olivier Azam (ndlr : entraîneur des avants du LOU) à Toulon, on suppose que cela a dû faciliter les négociations et influencé votre choix ?
PG : On se connait bien avec Olivier c’est vrai. Je sais qu’il aime ma façon de travailler et c’est réciproque. Il m’a dit que du bien du club. A partir de là et du fait que je voulais retrouver plus de temps de jeu, le choix s’est avéré, une fois de plus, naturel.

Quelles sont vos ambitions personnelles pour la saison prochaine avec le LOU ?
PG : Retrouver le rythme de la compétition que j’avais ces deux dernières saisons, durant lesquelles j’ai beaucoup joué avec Toulon, mais surtout aider le LOU à avancer en TOP 14 (ndlr : en cas de montée bien sûr).

Votre temps de jeu et vos performances vous ont notamment permis d’intégrer à quelques reprises le groupe France de Philippe Saint-André. Vous y pensez encore ?
PG : Non je n’y pense pas. Je veux me concentrer sur le LOU, faire des bons matchs et apporter un plus à l’équipe. Je me dis que je repars un peu de zéro !

Malgré tout, cette « expérience en bleu » a dû vous apprendre beaucoup ?
PG : Bien sûr, j’ai côtoyé et je côtoie encore aujourd’hui à Toulon des joueurs hors-normes, à commencer par Jonny Wilkinson. C’est une chance énorme. Je veux m’en servir pour évoluer et grandir.

C’est de l'expérience que vous pourriez apporter au LOU selon vous ?
PG : Oui ce sera forcément une expérience à partager. Je pourrais apporter des conseils que moi-même j’ai reçu de ces grands joueurs. Mais je n’ai que 24 ans et je sais qu’au LOU, je vais encore beaucoup apprendre. D’autant plus à mon poste où je vais côtoyer un joueur comme Geoge Smith, par exemple (ndlr : l’international australien s’est déjà engagé avec le LOU en vue de la saison prochaine).

Connaissez-vous le cadre et les installations du Matmut Stadium ?
PG : Oui, je suis venu visiter les installations mais aussi assister à un match il y a peu. Ce lieu est vraiment sympa et surtout dégage beaucoup de professionnalisme !