Fabien Cibray : "On se tend le bâton pour se faire battre"

Par Arthur Maléo le 28 octobre 2012

PRO D2/J9 - LOU/Colomiers (24-6). Après son faux-pas à Auch, le LOU Rugby s'est bien repris, hier, en battant Colomiers. Après une première mi-temps difficile, les Rouge et Noir ont su forcer la décision, grâce à deux essais signés Jean Sousa puis Lionel Nallet. Ils auraient même pu aller arracher un point de bonus offensif en toute fin de partie. Grâce à cette victoire, le LOU revient provisoirement à un point du leader Oyonnax. Mais ce furent davantage les regrets qui dominèrent, hier, dans le vestiaire lyonnais.  

Fabien Cibray : "On se tend le bâton pour se faire battre"
Marc Galaor/LOU rugby

LOU Rugby 24-6 (MT : 12-0) Colomiers Rugby

Pour le LOU Rugby :
2 Essais : Nallet (68’, 71’)
4 Pénalités : Dumora (2’, 5’, 12’, 19’)
1 Transformation : Dumora (72’)

Pour Colomiers :
2 Pénalités : Olivier (46’, 58’)

Lionel Nallet :
"C'était important de gagner et de rebondir aujourd'hui maintenant il y a quand même un point négatif, c'est que l'on ne prend pas le bonus, surtout au vu de la physionomie de la fin de match. Ce sont des points qui peuvent nous manquer [...] Avec le vent favorable en première mi-temps, on a essentiellement cherché à prendre des points au pied. Peut-être que l'on aurait pu essayer de jouer un peu plus, pour les épuiser. Et de notre côté, on aurait pu se libérer plus tôt dans la partie."  

Fabien Cibray :
"Oui, c'est une bonne victoire mais je pense que l'on peut avoir énormément de regrets ce soir car nous avons été très approximatifs près des lignes, ratant de nombreuses occasions de marquer des essais. On se précipite. J'ai l'impression qu'on se tend le bâton pour se faire battre, on se met des croches-pattes tout seul. C'est rageant mais nous sommes surtout déçus de ne pas avoir arraché ce bonus en fin de match, quand on avait la main sur le ballon et quand on les prenait de vitesse. On ne marque pas alors travaillons, il faut que ça vienne".