" "  

#COLOU. Retour au TOP 14 !

Le 18 décembre 2019
PHOTOS. Après une double confrontation face au Benetton Rugby Trévise en Champions Cup, le LOU Rugby se prépare désormais pour un déplacement important chez le Castres Olympique ce samedi (15h35) dans le cadre de la 11ème journée de TOP 14.
#COLOU. Retour au TOP 14 !
Photo © LOU Rugby
Le bilan de cette double confrontation face au Benetton Rugby Trévise est assez mitigé. Après une première victoire historique en Champions Cup, lors du match aller (28-0), la désillusion subie quelques jours plus tard en Vénétie (25-22) laisse un goût amer… « On s’était rassuré lors de la réception de Trévise (28-0), confie le capitaine lyonnais, Baptiste Couilloud, en encaissant aucun point et en prenant le bonus offensif. Lors du second match, on a eu un peu plus de difficultés à retrouver les sources de satisfactions. (…) Cela doit nous aider encore à grandir, à nous remettre en question. Nous avons été confrontés à de belles équipes face auxquelles nous n’avons pas su répondre aussi présents que ce que l’on a fait en TOP 14. Cela nous aura, encore une fois, permit d’apprendre… même s’il est grand temps que l’on passe le pas ! »
 
Si les Rouge et Noir sont toujours leaders du championnat (35 points), la pression reste plus que jamais présentes. « Les autres équipes reviennent très forts derrière, souligne Jean-Marcellin Buttin. Ça va être très important de prendre des points dans cette période de la saison toujours un peu particulière, un peu dure à gérer. Il faut s’adapter beaucoup plus, avec des conditions climatiques parfois difficiles. À nous d’être bons sur la stratégie et sur ce que l’on va mettre en place. »
 
Pour cela, les hommes de Pierre Mignoni débuteront un important bloc de trois matchs chez le Castres Olympique de Mauricio Reggiardo ce samedi. « Le CO est une équipe très physique et très directe, avec de bons buteurs, analyse l’arrière lyonnais, On doit réussir à bien jouer et à être présents dans ce défi physique. » Malgré un début de saison parfois compliqué (six défaites pour quatre victoires), les Tarnais restent de solides prétendants aux phases finales. « C’est une équipe qui a prouvé à maintes reprises qu’elle était capable de rivaliser avec tout le monde, rappelle Baptiste Couilloud. C’est une équipe toujours difficile à jouer, notamment parce qu’elle dispute tous les rucks. Ça va être un vrai combat. On va maintenant voir si nous sommes capables de répondre présents. L’effectif a vraiment envie de faire une performance là-bas ! ».

En images ...