" "  

#CDF. Théo William, une faim de LOU !

Le 28 janvier 2021
FOCUS. Il fait partie des révélations de cette saison. Du haut de son mètre 94, le troisième ligne du Centre de Formation a su saisir sa chance pour pointer le bout de son nez dans l’équipe professionnelle. Auteur d’une prestation remarquée à Montpellier, le berjalien d’origine a faim et compte bien poursuivre sa progression.
#CDF. Théo William, une faim de LOU !
La connexion Bourgoin – Lyon
Ils sont nombreux, tous les matins, à faire le chemin entre les deux villes par l’A43. 50km séparent Bourgoin à Lyon et Théo William n’a pas hésité à en faire de même. Passé par le football, il a fait ses premières gammes au CSBJ à l’âge de 9 ans, poussé par son père, alors joueur à l’ASSMIDA (St-Marcel-Bel-Accueil). Club historique du rugby français, Bourgoin a vu éclore et progresser le troisième ligne pendant 8 ans, jusqu’en Crabos. A 17 ans, conscient de son potentiel, Théo William choisit de rejoindre le LOU Rugby pour franchir un cap. Il poursuit ainsi sa formation en Rouge & Noir en seconde année Crabos puis en Espoir jusqu’à intégrer le Centre de Formation et frapper à la porte de l’équipe professionnel à l’intersaison 2020-2021. 

« L’intégration a été facile à mon arrivée à Lyon car je connaissais beaucoup de joueurs avec qui j’avais joué en sélection régionale. Je me suis toujours dit que si je faisais du rugby, autant aller au maximum de mon potentiel. »

 
Une saison qui le fait basculer
Sa première feuille de match, il l’aura honorée face à Toulouse en octobre lors de la victoire du LOU à Ernest Wallon.

« Après la préparation estivale, Pierre et le staff m’ont laissé ma chance. Contre Toulouse, c’était un super souvenir mis à part mon en avant sur un essai tout fait ! (rires). »

Théo William n’a cependant pas pu enchainer les matchs si ce n’est face au Stade Français pour sa première à Gerland, lui le fan de l’OL posté en virage Nord depuis tout petit. C’est alors en Espoir qu’il a bénéficier de temps de jeu et pu apporter son leadership et son agressivité à l’équipe. Combattant, plaqueur, les qualités du jeune joueur ont semblé être intéressantes pour David Gérard, l’entraineur des avants du LOU, pour le déplacement à Montpellier la semaine dernière : « Face au MHR nous voulions des mecs qui avaient faim, et Théo a faim ! Même s’il n’est pas parfait dans son jeu, il met tellement d’envie qu’il arrive à compenser des petites erreurs de jeunesse. Il nous a prouvé son courage et a été plutôt dominant. » Auteur d’une belle sortie pour sa 4ème feuille de match de la saison, le troisième ligne devrait sans surprise refaire son apparition dans le groupe sur les matchs à venir.
 
 
Objectif BTS en 2021 !
Après avoir obtenu son baccalauréat, Théo William n’a pas négligé ses études et a poursuivi par un BTS MCO (Management Commercial Opérationnel) à Sup’Chassagnes à Oullins, un établissement partenaire du club. Julien Bugnazet, qui a en charge la coordination pédagogique des joueurs du CDF le souligne : « Théo a vraiment basculé cet été. Sa saison passée a été perturbée par une blessure. Il n'a pu faire qu'un seul match en équipe de France U20 et la Coupe du Monde en Italie a été annulée en raidon de la pandémie. J’ai le sentiment qu’il est revenu plus fort physiquement et mentalement. Cela se ressent au niveau de ses études. Il a obtenu son semestre avec une moyenne honorable compte tenu du contexte sanitaire et des sollicitions de l’équipe professionnelle. » Le Centre de Formation du LOU Rugby à la chance de bénéficier d’un solide partenariat avec les Sup’Chassagnes, pouvant ainsi s’appuyer sur les compétences de toute l’équipe pédagogique.
 
Comme une impression que, cette année, les planètes sont toutes alignées pour que Théo puisse réussir aussi bien sur le terrain qu’en dehors...